Simulateur Taxe d’habitation 2018


La réforme annoncée par le gouvernement et qui prend effet depuis 2018 permet aux ménages français d’augmenter leur pouvoir d’achat. Notre simulateur de taxe d’habitation 2018 vous permet de gagner du temps dans les calculs.

La réforme de la taxe d’habitation

Prévue pour toucher 80% de la population touchée par cet impôt, le projet se déroulera sur 3 ans de 2018 à 2020.

Ainsi, la réforme de la taxe d’habitation :

  • ne s’applique que pour la taxe d’habitation sur les résidences principales,
  • ne s’applique pas pour les contribuables redevables de l’Impot Sur la Fortune (ISF) ou de l’Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI).


opportunite loi pinel

Faire une simulation de la taxe d’habitation 2018

Le calcul de la taxe d’habitation est relativement complexe puisqu’il s’appuie sur différents éléments, à savoir

  • la base d’imposition nette
  • la valeur locative du bien (brute)
  • les taux appliquées par les collectivités (commune, intercommunalité…)
  • les abattements et les dégrèvements.

Pour simplifier vos calculs nous mettons à votre disposition un simulateur qui vous permet de déterminer si vous serez exonéré ou non en 2018 et les années suivantes

Serez-vous exoneré de votre taxe d'habitation ?

À partir de

vos revenus

Connaissez-vous votre taxe d'habitation 2017 ?

Oui
Non

Taxe d'habitation 2017

Votre situation*

Locataire
Propriétaire

Vous êtes à la retraite ou en situation d'hadicap et vous avez bénéficié d'une éxonération en 2017 ?

Oui
Non

Merci de renseigner tous les champs obligatoires*

* Champs obligatoire.
Données sécurisées et confidentielles
Le résultat vous sera envoyé par email

Les cotisations des collectivités

Plusieurs collectivités mettent en place des cotisations appliqués aux contribuables. Ces cotisations sont des taux appliqués à la base d’imposition nette.

Les collectivités qui cotisent un impôts sont : la commune, le syndicat de communes et l’intercommunalité.

Autres prélèvements

Frais prélevés par l’Etat

Les services de l’état appliquent des frais de gestion. Ces frais de gestion sont calculé par un pourcentage sur les cotisations des communes et de l’intercommunalité mais également un pourcentage de la cotisation du syndicat de commune et un pourcentage de la cotisation TSE.

Frais prélevés pour base élevée

Lorsque la valeur locative du bien est élevée, les contribuables doivent verser une cotisation complémentaire calculée sur cette même valeur locative. Pour les résidences principales, certains contribuables peuvent être dispensés du prélèvement pour base élevé lorsqu’ils sont exonérés ou dégrevés.

Frais prélevés pour les résidences secondaires

Lorsque le bien concerné par l’impôt est loué meublé, alors un prélèvement complémentaire est calculé sur les cotisations de la commune et de l’intercommunalité